Campus de Zollikofen: la durabilité comme principe directeur

La deuxième étape des travaux de construction sur le site de Meielen à Zollikofen est terminée depuis juillet 2021 et la troisième étape est en cours de construction depuis mai 2020. La durabilité est un principe directeur essentiel de l'aménagement du site. Ce principe porte ses fruits: le nouveau bâtiment de la deuxième étape se voit décerner la certification «Platine» selon le Standard suisse de construction durable (SNBS). L'OFCL s'est fixé des objectifs similaires pour la troisième étape.

Vue extérieure du bâtiment de la 2e étape (à gauche en arrière-plan)

Le site de Meielen fait partie du pôle de développement de la gare de Zollikofen. L'OFCL a achevé la construction du premier bâtiment sur le site en 2013, la deuxième étape de construction s'étant terminée en juillet 2021. Le déménagement de près de 1200 postes de travail pour l'Office fédéral de l'informatique et de la télécommunication (OFIT) et d'autres fournisseurs de prestations informatiques de la Confédération a pu être achevé à la mi-novembre 2021. Depuis, le bâtiment est en exploitation. L'ensemble du développement du site était résolument placé sous le signe de la durabilité. Le bâtiment construit lors de la deuxième étape obtient la plus haute distinction selon le SNBS en recevant la certification «Platine». La remise du certificat aura lieu fin janvier 2022.

Les certifications SNBS ont été introduites en 2016 et comprennent les catégories argent, or et platine. Ce standard prend en compte toutes les dimensions de la durabilité dans les projets de construction: économie, société et environnement. Il sert à évaluer non seulement la consommation d'énergie des bâtiments, mais aussi ses coûts de cycle de vie, la faune et la flore environnantes, la mobilité ou la création de valeur régionale. Des facteurs tels que le choix du bureau d'architectes par le biais d'un concours ou une communication ouverte et transparente jouent également un rôle.

Pour obtenir la certification «Platine», un bâtiment doit donc marquer des points à pratiquement tous les niveaux. Les principaux aspects pour le bâtiment sis à Eichenweg sont les suivants: la nouvelle construction est certifiée selon le label Minergie-P-ECO® et répond aux exigences «Gutes Innenraumklima®» (bon climat intérieur), qui atteste que l'air ambiant du bâtiment est exempt de substances nocives. La production d'énergie est assurée par des sondes géothermiques qui alimentent les pompes à chaleur installées dans la centrale technique. La ventilation contrôlée, le chauffage et le refroidissement sont assurés aux étages par des panneaux hybrides. Ceux-ci, ainsi que la masse thermique activée des plafonds en béton, contribuent à un climat intérieur agréable et constant. L'installation photovoltaïque couvre environ un tiers des besoins en électricité du bâtiment. La séparation des systèmes contribue à la flexibilité à long terme du bâtiment ainsi qu'à une exploitation et à un entretien économiques. Grâce à des mesures architecturales, structurelles et techniques, les besoins énergétiques sont fortement réduits et optimisés. L'énergie nécessaire est produite sans émission de CO2.

Des objectifs élevés pour la troisième étape de construction

L'OFCL s'est également fixé des objectifs élevés pour la troisième étape de construction, qui a débuté en mai 2020 et doit durer jusqu'en juin 2023. Le nouveau bâtiment hébergera environ 1050 postes de travail destinés à différentes directions du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). Il vise lui aussi à se doter des normes Minergie-P-ECO® et «Gutes Innenraumklima®» et à obtenir une certification selon le SNBS. La durabilité a donc été intégrée dans la conception architecturale, depuis les premières esquisses du concept jusqu'à l'achèvement des travaux. Le projet met l'accent sur les thèmes de l'écologie et de l'énergie.

La forme compacte du bâtiment pose les bases de l'efficacité énergétique. La façade sera constituée d'une structure à éléments hautement isolante avec un triple vitrage. Une structure suspendue sur des piliers doit donner de la profondeur à la façade et assurer l'ombragement du bâtiment, ce qui conduira à un climat intérieur agréable en été. Grâce à la cour intérieure ouverte, aux coupoles et aux grandes baies vitrées, le bâtiment bénéficiera d'une lumière naturelle abondante et consommera moins d'électricité.

En ce qui concerne la production d'énergie, la troisième étape mise également sur les sondes géothermiques et le photovoltaïque. Les différents bâtiments du campus seront reliés entre eux par une conduite à distance. La production d'énergie sera ainsi gérée efficacement sur l'ensemble du site et les synergies entre les champs de sondes géothermiques seront mieux exploitées.

Chef de projet du maître de l'ouvrage:
André Speck

Entreprise totale:
Marti Gesamtleistungen AG, Berne

Architecte:
Bauart Architekten und Planer AG, Berne

Photos:
Rolf Siegenthaler Fotografie, Berne

Dernière modification 16.12.2021

Début de la page

https://www.bbl.admin.ch/content/bbl/fr/home/bauten/bauwesen/aktuelle-bauprojekte/zollikofen_zweite_bauetappe.html